Comme c’est le cas pour à peu près tout le monde en ce moment, j’ai fait un grand rangement chez moi. Et j’ai retrouvé mon ancien Macbook Pro. J’ai plusieurs fois pensé à le revendre et me suis toujours trouvé une raison pour ne pas le faire (est-ce mon côté sentimental ?).

Mais il y a quelques jours, j’ai décidé que c’était le bon moment ! Je ne m’en sers finalement pas, et autant qu’il serve à quelqu’un qui en a besoin !

Je l’ai donc pris, allumé, vérifié si tout fonctionnait correctement, et j’en ai conclu que : les hauts-parleurs grésillent, et la coque est en très mauvais état !

Effectivement, mon ordinateur étant mon outil de travail principal, l’appareil datant de fin 2013, il a vécu ce Macbook Pro ! On en a vu et fait des choses ensemble ! Mais il m’a toujours été fidèle et m’a énormément servi. Donc m’en séparer oui, mais pas n’importe comment.

Les caractéristiques de la machine

Avant tout, j’ai vérifié le modèle exact de la machine et ses capacités. Et pour un modèle sorti fin 2013 je suis très étonné du score obtenu ! J’ai fait un test sur GeekBench, et le score obtenu est de 806 en Single-Core et 2853 en Multi-Core ! A titre de comparaison, mon Macbook Pro actuel obtient seulement 836 en Single-Core et 4615 en Multi-Core.

Cette différence est expliquée par la présence de 6 coeurs au lieu de 4, le passage d’un i7 à un i9, et voilà. Le reste (la RAM et la Carte Graphique) n’entrent pas énormément en jeu dans ce score.

En me penchant un peu plus sur le reste des caractéristiques, j’en suis du coup encore plus fier de ce Macbook de 2013 ! Avec ses 16Go de RAM, son SSD de 500Go et ses deux puces graphiques (la Intel Iris Pro intégrée et la Nvidia Geforce GT 750M), il n’a pas à pâlir face à certains ordinateurs vendus aujourd’hui !

En résumé, ça donne cette machine :

  • Macbook Pro Unibody Retina 15″ (Late 2013 – A1398)
  • Intel Core i7-4850HQ @ 2,30 GHz
  • 16 GB DDR3
  • NVIDIA GeForce GT 750M
  • 500 Go SSD

A part les hauts parleurs, tout fonctionne très bien. Ne me voyant pas vendre une machine qui n’est pas 100% fonctionnelle, il me fallait réparer ça, et « reconditionner » cet ordinateur !

Les réparations

La coque

Tout d’abord, j’ai essayé de voir combien ça pourrait coûter de remplacer la coque. Ce sera ma seule déception de ce projet… Même avec AliExpress, j’en ai pour : 30$ pour la partie basse (le dessous), 40$-80$ pour la partie avec le clavier, et 70$ pour la coque derrière l’écran.

Sans même parler de remplacer l’écran, là on monte rapidement à 400$…

J’ai donc opté pour une solution qui permet de « limiter » la casse, qui m’a coûté quelques dizaines de $ : acheter une coque ! C’est une coque en plastique noir, qui a été livrée avec une protection d’écran et une protection de clavier, et ça fait PARFAITEMENT le travail ! On ne voit plus que les défauts autour du clavier, qui sont nombreux mais minimes.

L’écran

Concernant l’écran, il y a un vrai « poc », sinon le reste n’est que de l’usure d’un film intermédiaire. Ca se voit lorsque l’ordinateur est éteint, mais absolument pas lorsqu’il est allumé ! Bon, je dois avouer avoir un peu raté la mise en place de la protection d’écran. Déjà sur un téléphone c’est difficile de n’avoir aucun grain de poussière, alors sur un 15″ ! Du coup, il y a des bulles. Mais ça protège, et ça ne gène pas tant que ça. On verra avec l’acheteur ce qu’il souhaite faire avec, en attendant je la laisse.

Changements des hauts-parleurs

Là on commence à avoir des éléments intéressants…

Effectivement, comme on peut le voir sur la vidéo ci-dessous, les hauts-parleurs grésillaient fortement ! J’ai lu que ça pouvait être du à un souci de colle, de vibrations, etc. Bref, l’usure quoi !

J’ai donc commandé des hauts-parleurs de bonne qualité pour les remplacer ! J’aime bien découvrir les entrailles de mes appareils et les remonter. Ca permet de savoir ce qu’on a et de réparer soi-même.

Après réception, j’ai donc tout démonté (grâce au tutoriel d’iFixIt), changé, les hauts-parleurs, et tout remonté. Et là… Désastre !!! Un des deux avait un volume extrêmement bas ! Quasi-inaudible. Et apparemment c’est un souci connu…

Mais tout va bien, après avoir fait une vérification de mes branchements, il y avait un faux contact, et tout fonctionne maintenant à merveille (voir la vidéo ci-dessous).

Les entrailles de la bête !

La poussière

J’ai failli oublier de parler de cet élément essentiel…
L’ordinateur chauffait et faisait énormément de bruit directement après le démarrage !

Un petit démontage aura suffit à me rendre compte de la quantité de poussière impressionnante qu’il y avait à l’intérieur !

J’ai donc démonté quasiment chaque pièce pour la dépoussiérer avec un pinceau et une bombe d’air sec, et tadaaaaam ! Voilà un ordinateur tout propre, qui ronronne sans en faire trop !

Les pads

C’est la petite « touche » finale. Bien qu’invisible à cause de la nouvelle coque, j’ai quand même tenu à remplacer les pads qui étaient en très mauvais état.

Pour ça rien de plus simple, il faut retirer les pads existants et bien nettoyer les résidus de colle, puis mettre en place les nouveaux. Simple comme bonjour et très efficace !

On dirait un Macbook Pro pieds nus !

La batterie

J’ai failli oublier la batterie ! Quand on utilise un appareil électronique à batterie pendant quelques années, celle-ci perd de sa charge maximale et peut être âbimée.

Je n’ai pas remplacé la batterie, mais j’ai regardé ce que ça impliquerait, et surtout j’ai vérifié l’état de santé de cette dernière !

L’outil de Diagnostic d’Apple m’a donné un code PPT002 qui signifie « Il faut bientôt changer la batterie » ! Ca fait peur, mais en fait il n’en est rien…

Après avoir testé avec EtreCheck et surtout avec coconutBattery, j’ai vu que la batterie était en bon état. 1188 cycles de charge, une capacité de charge complète à 95% et une « design charge » à 60%. On peut conclure que la batterie est à 60% de sa forme de départ, ce qui est finalement plutôt bien en 6 ans d’utilisation !

Remplacer la batterie coûterait entre 45 et 65$, sans compter mon temps pour le faire (qui est gratuit puisque je vends la machine). On verra donc si c’est demandé par l’acheteur, en tout cas je lui mentionnerai l’état de la batterie ! (d’ailleurs, j’avais oublié de le faire, et j’ai reçu un message sur LeBonCoin pour me poser la question, merci à poIRP)

Vendre le Macbook Pro

Dernière étape qu’il reste à faire : vendre cette machine !

Le prix

Le prix est l’étape la plus difficile à mes yeux. Entre ce qu’il vaut réellement, ce que j’en veux, et ce que les clients seront prêts à y mettre, on a déjà beaucoup d’écart ! Mon but est donc de trouver le prix le plus juste, la bonne marge de négociation, et les bons arguments.

Le site Mac2Sell me donne une côte pour l’ordinateur de 1590€. Wahou ! Je vais être méga riche avec ça ! Tu penses ouais…
Déjà, c’est le prix maximum pour une machine en ultra bon état. Comme on l’a vu plus haut, la coque est abîmée.

Ensuite, les côtes Mac2Sell sont à mes yeux toujours sur-évaluées par rapport aux prix du marché. Bien que précises et « vraies », les avancées du marché et les prix pratiqués font qu’il est impossible de vendre à ce prix.

Je me suis donc mis à la recherche de ce même modèle sur d’autres sites tels que BackMarket, Rakuten et autres. J’ai trouvé des modèles moins performants à 800€, dans un état « correct » (qui veut tout et rien dire).
Ce tarif correspond à ce que j’attend pour cette machine, et me paraît un bon compromis. Sachant bien sur que sur les modèles évoqués, il n’y a « que » 8Go de RAM et un SSD à 256Go (contre 16Go de RAM et un SSD à 500Go pour ma machine).

Ce prix là va donc être ma base. La marge de négociation est pour le moment inexistante, et j’en parlerai plus tard.

L’annonce

Pour l’écriture de l’annonce, je vais partir sur un principe que j’ai à coeur d’appliquer : l’honnêteté ! J’ai pris énormément de photos (celles qui sont dans cet article), et je compte fournir une annonce complète et précise (avec si possible un lien vers cet article) qui montrera exactement la démarche, ce que j’ai fait, ce que la machine vaut réellement etc.

Ainsi, je compte rassurer l’acheteur qui connaîtra le produit en connaissances de cause, et pourra se décider.

La plateforme

Je vais faire comme d’habitude. Commencer par le classique LeBonCoin, que je vais partager sur Facebook, dans divers groupes etc. Si au bout d’une semaine je n’ai aucun retour, je chercherai d’autres plateformes telles qu’eBay, Rakuten, etc.